Les juniors

Saison 2018. Une belle saison Interclubs junior qui pose cependant quelques interrogations

Trois équipes du TCD étaient engagées dans le championnat Interclubs junior. Une d’entre elles en ligue B et les deux autres en Ligue A. La première comptait dans ses rangs Malo Rion (2005, R8*), Kenzo Menzzi (2004, R8*) et Thibault Fromaigeat (2005, R8*) et évoluait dans la catégorie 15 ans et moins. Les trois amis remportèrent une rencontre sur les trois qu’ils disputèrent et finirent 2e de leur groupe. Un parcours tout à fait satisfaisant pour les Delémontains qui disputaient là leur premier championnat Interclub.

Les deux équipes de Ligue A étaient des formations jouant en 12 ans et moins. L’une était composée de Thomas Docourt (2006, R6*), Tom Blaesi (2006, R6 *) et Matteo Voillat (2007, R4), la seconde de Thomas Gunzinger (2008, R3*), Luca Pinto (2006, R4*) et de Luca Sasso (2006, R4*). Les deux se hissèrent dans le tour final après avoir facilement disposé de leurs trois premiers adversaires de groupe. L’équipe emmenée par Matteo s’inclina dès le premier tour final à domicile contre une très solide équipe bâloise. La seconde formation remporta quant à elle encore 4 tours. Elle ne concéda lors de ces sept premières rencontres aucune défaite et n’égara qu’un seul petit set. Il ne lui restait alors qu’une marche à franchir pour accéder à la finale suisse de Winterthur, l’objectif de la saison. Malheureusement le tirage au sort leur valut de devoir jouer à l’extérieur à Marin sur une surface de très mauvaise qualité à laquelle les Delémontains n’étaient pas habitués, un atout de taille que les Neuchâtelois surent faire fructifier pour s’imposer 2 à 1. La défaite était rageante car les trois camarades d’entraînement pouvaient légitiment prétendre disputer le titre suisse à Winterthur sur une surface neutre. Les points positifs étaient difficiles à retenir à l’issue de ce championnat. En effet l’adversité fut faible, les trois copains d’entraînement survolèrent toutes les rencontres, infligeant des sévères 3 à 0 à leurs adversaires jusqu’à la dernière rencontre qui, elle, était digne d’intérêt mais disputée, malheureusement, sur une surface médiocre, avantageant trop l’équipe hôte. Tant de mobilisation de la part des joueurs, parents et entraîneurs, pour aussi peu d’intérêts sportifs en retour laisse un goût amer et interroge sur la légitimité d’inscrire à l’avenir des équipes interclubs de ce niveau.

Julien Gunzinger