Tournoi interne

Tournoi interne 2018

Belle édition cette année avec des tableaux bien garnis et des matchs accrochés.

En junior U14, belle victoire d’Antoine Berdat qui s’impose dans son jeu de groupe, avec une victoire accrochée contre son camarade Matteo Voillat 6-4 4-6 7-6. Ces 2 joueurs progressent à grande vitesse et font déjà preuve d’une maturité technique impressionnante. Antoine conserve son classement R5, Matteo pour sa part progresse R4.

Dans la catégorie reine R1-6, c’est Nathan Imbriani qui s’est imposé avec autorité. Ce titre est très réjouissant. Cela faisait une éternité qu’un junior n’avait pas conquis le tableau. Enfin, la relève est arrivée. Nathan a fait preuve d’une grande solidité tout au long de son parcours. Dans l’ordre, Christophe Babey, Boris Rubin et Julien Bron (finale 6-3 7-6) ont dû s’avouer vaincu. Les heures d’entrainement et les matchs en compétition paient pour Nathan, qui défend son classement R2 sans problème, en attendant mieux.

En R6-7, victoire après une belle lutte de Lionel Schuell en finale contre Franco Teneriello 6-7 6-4 6-0.

En R8-9, Ludo Ackermann a démontré que son classement actuel R8 n’est de loin pas conforme à sa valeur. Rappelons qu’il fut R5 ! En finale, score sans appel face à Thierry Bourquard 6-0 6-1.

35+ R4-6 : Le titre pouvait-il échapper à Boris Rubin ? Evidemment non. Olivier Moine n’a rien pu faire en finale 6-3 6-3.

35+ R7-9 : Patrick Heer aligne les coups droits gagnants. Ses adversaires doivent avouer sa supériorité. En finale, Ludo Ackermann dépose les armes 6-2 6-1.

45+ R1-9 : Finale intéressante entre Cédric Brieussel et Christophe Babey, 2 excellents attaquants. Cédric s’impose 6-2 7-5.

Merci à tous pour votre participation !

Olivier

Résultats détaillés actifs

Résultats détaillés juniors


Tournoi interne 2017

Le tournoi interne 2017 a connu un beau succès. Plus de 40 participants répartis sur 7 tableaux qui ont rendu leur verdict après un certain suspens.

Tout d’abord, soulignons la performance de Patrick Spozio. Ce sportif chevronné au jeu complet, a fait valoir son excellente condition physique pour s’imposer dans 2 tableaux, les actifs R6-7 et les 45+. Il a dominé notamment le champion jurassien jeunes-seniors Gregory Fleury en 2 sets et en finale Samuel Ory dans un match très disputé avec un score final de 6-1 4-6 6-4.

Dans la catégorie reine messieurs R1-6, un véritable cataclysme s’est produit avec la première défaite de Boris Rubin dans un tournoi interne depuis des lustres. Son vainqueur, Sébastien Ranzi a ensuite continué son parcours et a pu soulever la coupe des Mousquetaires. Hélas, la finale contre Gil Brahier n’a pas pu avoir lieu, en raison du départ de Gil pour l’Espagne où il s’entrainera dans l’académie Sanchez-Casal.

Belle victoire très prometteuse en R8-9 de Bojan Ivetic. Avec sa patte de gaucher, il a réduit à néant le jeu de ses adversaires. Une catégorie plus haute l’attend l’an prochain.

Evidemment, Boris Rubin ne pouvait pas repartir les mains vides alors il s’est consolé en adjugeant le tableau 35+. Sa finale contre Cédric Brieussel a été rondement menée, 6-2 6-2. Gregory Fleury, en sortant un tout gros match, a tenu la dragée haute à Boris en demi-finale, s’inclinant de justesse 6-3 1-6 6-3.

En double, c’est la paire Julien Bron-Julien Comte qui s’est imposée. Services, volées, interceptions, réflexes. Ce fut du tennis-champagne. Les Bryans peuvent prendre leur retraite !

Last but not least, le tableau féminin a donné de belles satisfactions. Tout d’abord parce qu’il a eu lieu, après de nombreuses années où les fans delémontains mangeaient leur pain noir en fredonnant le tube de Patrick Juvet « où sont les femmes » ! Ensuite parce que la qualité fut au rendez-vous, avec notamment une finale à suspens entre Emile Mumenthaler et Nicole Crevoisier. Belle victoire en 3 sets d’Emilie 4-6 6-3 6-4 mais quel come-back de Nicole au 3e set, qui après avoir été mené 5-1 a obtenu des balles de 5-5.

Merci à tous les participants et à l’année prochaine !

Olivier

tournoi interne 17
Catégorie Dames: la vainqueur, Emilie Muhmenthaler, et la finaliste, Nicole Crevoisier.